Les métiers du Web : le journaliste/rédacteur Web

Cette semaine, Elodie, journaliste de Paroles d’Experts et rédactrice pour NordNet, nous présente les spécificités de son métier à double facette. Eh oui, derrière tous les articles de son blog et les textes du site www.nordnet.com se cache une seule et même personne capable de jongler entre les supports, les thématiques, les sujets et les techniques !

Quelles sont tes principales missions en tant que rédactrice Web ?

Sur le site nordnet.com, les internautes peuvent retrouver des présentations détaillées de tous nos produits (Internet Satellite, Contrôle Parental, Pack Site…). Je suis donc chargée de rédiger ces fiches de présentation. Pour ce faire, j’ai besoin de toutes les informations concernant les produits afin de comprendre parfaitement leur fonctionnement. Je pose beaucoup de questions aux détenteurs des informations sur les produits (les intervenants techniques) afin de bien comprendre le fonctionnement d’un produit ou d’un logiciel. C’est important pour déterminer les points forts du produit à mettre en avant et pour retranscrire l’information le plus clairement possible pour nos internautes.

Lorsqu’il s’agit d’un nouveau logiciel par exemple, je le teste pour m’imprégner du produit ou du service et apprécier toutes ses fonctionnalités.

Ensuite, sur nordnet.com, il y a une trame spécifique à respecter : présentation du produit, points forts, détails et tarifs. Il faut alors trouver les arguments clés à mettre en avant. Je mets aussi régulièrement à jour les textes présents sur le site (fiches produits…) afin d’annoncer une nouvelle version d’un logiciel, une évolution au sein d’un forfait… ou tout simplement pour améliorer les textes.

Et en tant que journaliste Web ?

Je fais aussi beaucoup de recherches ! Je m’informe des tendances et des nouveautés en rapport avec Internet, les nouvelles technologies et les produits NordNet. Pour cela, j’utilise énormément de sources d’informations différentes, je sélectionne les sujets qui m’interpellent et je me documente au maximum, afin de retranscrire aux lecteurs une information juste et pertinente.

Ensuite, je rédige mes articles avec une touche personnelle pour être en accord avec la ligne éditoriale de Paroles d’Experts. En moyenne, je fais ainsi deux articles par semaine.

Selon toi, quelles sont les différences avec un journaliste « traditionnel » ?

Le journaliste « traditionnel » travaille au sein d’une rédaction et rédige pour un support écrit. Ce n’est pas mon cas, moi je suis en contact avec tous les membres de l’entreprise NordNet, qui ont tous des profils très différents, et je n’écris d’articles que pour le blog. Mes sujets concernent toujours les mêmes thèmes : Internet ou les produits NordNet. Donc lorsque j’ai une interview à faire, je n’ai pas besoin de quitter l’entreprise, j’ai des experts à portée de main ! Mes collègues sont mes sources d’informations, en plus d’Internet bien sûr.

De plus, je ne suis pas journaliste à temps plein, j’ai d’autres missions. Donc je choisi mes sujets d’articles en fonction de l’actualité et au cours de mes recherches, lorsque je vois un sujet qui m’interpelle et qu’il serait intéressant de traiter, je le mets de côté pour un prochain article.

Quels sont les outils que tu utilises ?

Les outils de traitement de texte, comme Word, en premier lieu ainsi qu’un outil de gestion de contenus (CMS), pour publier les articles sur le blog.

Je me sers aussi des flux RSS  : je suis abonnée à une trentaine de sites informatiques pour me tenir informée et trouver des idées d’articles.

Mantis me sert à transmettre mes textes concernant les produits NordNet à l’équipe concernée afin de les intégrer sur le site www.nordnet.com.

Quelles sont les difficultés que tu peux rencontrer ?

Je déteste quand je tombe sur des termes trop techniques ou des explications pas claires. Par exemple, j’ai mis du temps à comprendre ce qu’était un serveur DNS et son fonctionnement. Les sujets que je dois aborder sont parfois très techniques et ma formation initiale ne me permet pas de comprendre immédiatement ce langage informatique. Heureusement, mes collègues sont là pour éclairer ma lanterne quand j’en ai besoin !

Bien sûr, je dois toujours faire attention aux fautes d’orthographes et aux coquilles. Je relis mes textes plusieurs fois pour être sûre de moi et pourtant, il arrive que des erreurs passent à travers les mailles du filet. C’est difficile d’avoir assez de recul pour se corriger correctement quand on a lu le même texte 20 fois de suite !

Qu’est ce que tu aimes le plus et le moins  dans ton métier? Pourquoi ?

J’aime beaucoup écrire sur le blog à propos des produits NordNet et sur les services Internet (MMORPG, musique en ligne,…), dans la rubrique « Comment Internet a changé ma vie ». J’adore cette rubrique, ses articles me font faire beaucoup de recherches, je découvre des choses amusantes et utiles sur Internet. En plus, cela me permet de mesurer toute l’évolution du Web, depuis ses débuts à aujourd’hui, ainsi que les changements à venir.

J’adore aussi les périodes où l’on s’apprête à sortir un nouveau produit. Il y a une véritable émulation autour de la sortie d’un produit, c’est très excitant.

Mais ce que j’aime le plus, c’est écrire les scénarios des vidéos pour Paroles d’Experts. On imagine le déroulement de la vidéo, le scénario, les dialogues… on se projette dans la réalisation et c’est très plaisant.

En revanche, je n’aime pas que l’on me signale des fautes, ou des mauvaises formulations, dans mes textes. Cela signifie que j’ai laissé passer des erreurs malgré toutes les précautions que je prends.

As-tu quelques conseils à donner à ceux qui voudraient devenir journalistes ou rédacteurs Web ?

Avant tout, il faut aimer écrire. Cela parait évident mais c’est essentiel. Tout comme il faut être vigilant avec l’orthographe, la grammaire et avoir un vocabulaire riche. Ensuite, il faut aussi se tenir informé de l’actualité relative aux sujets que l’on traite habituellement et avoir un réseau de personnes à contacter en cas de besoin, pour approfondir un sujet avec des avis d’experts, par exemple. Et pour cela, il faudra donc aussi mettre sa timidité de côté afin de réussir ses interviews.

Il est aussi important de maîtriser les outils de traitement de texte et les CMS, afin de publier les articles en ligne de façon autonome.

Pour devenir journaliste Web, il est sûrement préférable de faire des études de journalisme, en toute logique, mais ce n’est pas fermé à ceux qui viennent de formations différentes. Le métier est aussi largement ouvert à ceux qui ont fait des études de communication par exemple.

Selon toi, comment le métier évolue-t-il ?

Le métier de journaliste Web est très récent. Avant, les articles d’un journal comme Le Monde étaient repris sur le site lemonde.fr, maintenant, on peut être journaliste uniquement sur Internet et non pour un support papier. On est donc aussi beaucoup plus soumis à la critique avec le Web 2.0. En effet, on interagit beaucoup avec nos lecteurs. Pour moi, le blog est une passerelle entre le journalisme et la gestion de communauté.

Le journalisme en ligne est aussi devenu très participatif. C’est-à-dire que maintenant, n’importe qui, et pas seulement les journalistes, peut écrire des articles sur des blogs comme Le Post ou Rue89, voter pour ses articles préférés, et ainsi avoir même une influence sur le référencement du site… Sans compter que quiconque voulant être journaliste Web peut créer son propre blog et le faire vivre comme bon lui semble. On peut donc s’improviser journaliste sans aucun problème.

Toutefois, les CMS évoluent régulièrement, il faut donc se former pour exploiter tout le potentiel de  ces outils. De plus, les supports de publication se multiplient (sites, blogs, réseaux sociaux…) et je pense qu’il est indispensable de « savoir » écrire sur ces différents supports tout en restant cohérent avec son support initial.

Enfin, il est, à mon avis, crucial de saisir l’importance des réseaux sociaux (Facebook, Twitter…). Ils permettent, d’une part, d’avoir accès aux informations de façon instantanée. Le moindre renseignement peut être trouvé en quelques clics. D’autre part, on peut y relayer l’information « en temps réel » et répondre aux commentaires des lecteurs, avoir leurs avis… On sait même combien de personnes ont lu tel article et pendant combien de temps, c’est génial !

 

Le métier de journaliste ou rédacteur Web est donc bien différent de celui traditionnellement connu. Avec ce support particulier qu’est Internet, la profession a impliqué de nouvelles contraintes mais aussi de nouvelles libertés et surtout, des possibilités bien plus larges. Ce sont des professions accessibles pour peu que l’on aime écrire et que l’on s’intéresse aux outils de publication en ligne ou de gestion de sites.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

7 réflexions au sujet de « Les métiers du Web : le journaliste/rédacteur Web »

  1. Publié par jo

    Je me suis inscrit sur Wikio il y a 4 jours.
    Le site propose de rédiger des articles contre rémunération.
    Les articles sont envoyés à des sites tels que les-experts, Over-Blog, TF1, Plurielles, et encore pleins d’autres.
    Il faut tout d’abord publier un ou plusieurs articles libre ( rémunérés jusqu’à 3euros en variable) pour devenir confirmé dans une catégorie (un article libre suffit) pour ensuite débloquer les sujets à 5 10 et 15euros.
    J’ai déjà écris 3 articles et je trouve le concept intéressant.
    Voici le lien : http://www.wikio-experts.com/signup/from-31372

  2. Publié par Hervé JIbidar

    Métier très intéressant.Quelle formation faut il suivre pour être un journaliste web?Il y a t il des écoles ou universités?

  3. Publié par abolo patrick

    je suis un étudiant camerounais j’ aimerais être rédacteur web j’adore le journalisme que faire?

  4. Publié par ANFRAY Sophie

    Témoignages, désillusions, changement de vie, conditions pré-requises, formation, expérience d’employeur-utilisateur, journaliste indépendant ou salarié, centres d’intérêt, votre point de vue sur cette activité quant à sa qualité, sa légitimité, son avenir…

    A très bientôt de vous lire,

    Sophie ANFRAY
    St-Etienne

  5. Publié par ladmi youba

    je veux un travail de redacteur web

  6. Publié par ladmi youba

    ce metier est bon metier je veut un boulo comme ca.