LinkedIn poursuivi pour défaut de sécurité

Aux Etats-Unis, une « class action » (action collective) a été lancée à l’encontre du réseau social LinkedIn.

Katie Szpyrka, résident dans l’Illinois, réclame 5 millions de dollars de dommages et intérêts. Selon elle, le service « a échoué dans la protection des informations de ses utilisateurs, en les stockant dans des conditions les rendant identifiables, y compris des adresses emails, les mots de passe et les identifiants de connexion. »

La plainte concerne tous les utilisateurs américains de LinkedIn disposant d’un compte avant le 6 juin dernier, date à laquelle le piratage a été dévoilé.

Il est notamment reproché à LinkedIn de ne pas avoir effectué de « salage » du chiffrement des mots de passe, censé les rendre plus difficile à décoder. Le procédé à été mis en place à la suite de la fuite des données.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*