Google+ : le nouveau réseau social de Google

Entre Google et Facebook, la tension est palpable. Il y a tout juste une semaine, Google dévoilait au monde son nouveau réseau social : Google+. Après les échecs cuisants de Google Buzz et Wave, les premières tentatives de réseaux sociaux du groupe, il semblerait que Google ait enfin trouvé une solution qui plait avec Google+.

En quoi ça consiste ?

Google+ tente de reproduire au mieux les interactions sociales du monde réel. Google a en effet expliqué « Nous souhaitons faire évoluer le partage en ligne pour qu’il soit aussi naturel, riche et nuancé que nos interactions dans la ‘vie réelle’ ». Pour cela, le nouveau réseau social propose donc de créer des cercles de connaissances, permettant de configurer différents degrés de confidentialité. Comme le dit Google, « Nous n’agissons pas de la même manière avec tout le monde : nous racontons certaines choses à nos amis d’école, d’autres à nos parents et le strict nécessaire à notre patron ». Ces cercles devraient permettre de partager certaines choses avec certaines personnes sans être un casse-tête. Vous pouvez ainsi faire un cercle avec vos amis d’enfances, un autre avec vos parents, un autre avec vos collègues… Comme dans la vraie vie, nos interactions sont différentes selon notre interlocuteur, on ne partage pas n’importe quoi avec n’importe qui. Une fonctionnalité bien pratique pour être sûr de ce que chacun peut voir de notre profil !

Déclics est une autre fonctionnalité qui devrait assurer l’élan des échanges au sein des cercles. En effectuant une recherche sur un sujet donné, on pourra diffuser le contenu qui lui est relatif au sein d’un ou plusieurs cercles d’amis. « Ces contenus originaux sont la source de conversations passionnées. Pourtant, trouver et partager exactement ce que l’on veut reste souvent compliqué, c’est pourquoi nous avons inventé le moteur de Déclics ». Déclics vous propose donc des articles ou des vidéos susceptibles de vous plaire, prêts à être lus, vus et partagés !

Grâce à Vidéos Bulles, vous pourrez avoir des conversations vidéos avec plusieurs de vos amis à la fois. L’outil repose sur le principe des rencontres improvisées, vous indiquez que vous êtes disponible et ceux qui le souhaitent peuvent venir passer leur tête en HD pour vous parler ! Les discussions de groupe sont aussi possibles. Enfin, vous pourrez mettre en ligne vos photos automatiquement, même depuis votre téléphone mobile.

Voilà pour l’instant toutes les fonctionnalités de Google+, qui ne devrait pas tarder à s’étoffer.



cliquez pour agrandir



Comment on y accède ?

Malheureusement, pour l’instant, tout le monde n’a pas la chance de pouvoir utiliser ce tout nouveau service qui met le Web en émoi. En effet, pour cela, Google a envoyé des invitations prioritairement à ses utilisateurs. Ainsi, certaines personnes disposant d’un compte de messagerie Gmail ont eu la chance de recevoir le précieux sésame pour tester l’outil en avant-première.

En revanche, soyez vigilants ! L’engouement pour Google+ est grand et attire les fraudeurs. En réalité Google a cessé d’envoyer des invitations pour tester le réseau social depuis quelques jours mais des spammeurs en profitent pour en délivrer des fausses, plutôt réussies vraisemblablement. Le lien inséré dans l’e-mail redirige l’internaute vers un site pharmaceutique. Alors soyez prudents !

Lorsque Google+ ne sera plus en version beta (version « de test »), tous les internautes y auront alors accès gratuitement bien évidemment. La date de lancement au grand public est prévue pour le 31 juillet, donc pour les impatients, il ne reste plus longtemps à attendre !

Les invitations circulent d’ailleurs plutôt facilement entre les internautes, il suffit d’inviter plusieurs de ses amis pour qu’ils puissent à leur tour lancer des invitations, et ainsi de suite…

Google+, mieux que Facebook ?

J’ai testé ce nouvel outil ce weekend, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ressemble beaucoup à Facebook! Un fil d’actualité, des groupes d’amis (mieux définis que sur Facebook tout de même), un profil personnel à compléter à sa guise… Hormis les « cercles » de connaissances et les « déclics », Google+ ressemble beaucoup (trop?) à Facebook. Mais avec un peu de patience, Google ne devrait pas tarder à ajouter des modules et des fonctionnalités différentes. du moins, pour attirer les membres de Facebook, il serait judicieux de leur proposer quelque chose de mieux, ou de plus complet. Google a encore du chemin à faire pour détourner les 700 millions de Facebook-addicts.

Entre les échecs de Google Wave et Google Buzz, et le succès fulgurant de Facebook, on peut se demander si la sauce Google+ prendra cette fois-ci. Les gens qui utilisent Facebook sont plutôt bien sur ce réseau et ne ressentent pas encore de lassitude. Il ne sera pas simple de les déloger, et utiliser plusieurs réseaux sociaux à la fois n’est pas forcément ce dont les internautes ont envie. De plus, le marché est bel et bien occupé par Facebook, Google+ tente simplement de s’y faire une place en proposant des échanges de qualité, et non de quantité.

Google+ semble pourtant traduire une volonté de retour à plus de simplicité, plus proche de la réalité et des usages de bases des réseaux sociaux, en version plus moderne. Donc ses fonctionnalités innovantes peuvent séduire les internautes qui reprochent à Facebook son manque de clarté dans son utilisation, et qui surtout, n’ont pas forcément confiance en sa politique de confidentialité.

Cependant, les internautes ne font pas non plus spécialement confiance à Google. Ils pourraient bien être réticents à communiquer encore davantage d’informations personnelles au « Big Brother » de l’Internet.

Facebook – Google+ : le match est ouvert.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*