Les DNS de sites pris pour cibles « pour le fun »

« Nous déclarons ce jour comme celui du World Hackers Day. Amusez-vous bien ; ) h4ck y0u. »
Le message a été posté dans la journée du 4 septembre par le groupe TurkGuvenligi, qui revendique les hacks des sites de plusieurs titres de presse comme The Register, The Telegraph, la chaîne National Geographic, mais aussi Acer, Betfair, Vodafone, UPS et El Reg. Au total, c’est plus de 186 sites touchés. Lire la suite

Partager : Facebook Twitter Plusone

Lancer des attaques DDOS via la bande passante de Google

Un spécialiste italien de la sécurité informatique, connu sous le nom de R00T.ATI, a découvert qu’il était possible de réaliser des attaques DDOS contre n’importe quel serveur en utilisant la bande passante de Google.

Le chercheur espère ainsi que Google corrigera cette faille. Prévenue depuis le 10 août, la firme n’a pas donné suite.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Un « concours » qui ne fait pas l’unanimité…

RankMyHack est un site permettant de classer les hackers selon leurs méfaits. Selon la popularité et la difficulté du site que le pirate attaque, un certain nombre de points lui et attribué. Il est aussi possible d’effectuer des « combats » : chacun des participants doit réussir à s’introduire sur un maximum de sites en un temps limité. Lire la suite

Partager : Facebook Twitter Plusone

Un pirate de Facebook jugé en Grande-Bretagne

Glenn Steven Mangham, étudiant de 25 ans, est actuellement entendu par la justice britannique pour avoir visité plusieurs fois les serveurs de Facebook. Il est accusé de s’être introduit frauduleusement dans les serveurs du réseau social, en effet, il s’est d’abord introduit sur le « puzzle server » du réseau (un serveur spécial dédié aux développeurs), ensuite il se serait concentré sur le serveur utilisé pour la gestion de la messagerie interne de Facebook. Lire la suite

Partager : Facebook Twitter Plusone

Windows XP ne sera plus mis à jour à partir de 2014

A partir du 8 avril 2014, Microsoft ne publiera plus aucune mise à jour de sécurité pour Windows XP. Par conséquent, les ordinateurs tournant sous cet OS seront vulnérables aux menaces informatiques !

Windows XP représente toujours 51% de part de marché parmi les systèmes d’exploitation, contre 27% pour Windows 7, jugé instable par les utilisateurs. Lire la suite

Partager : Facebook Twitter Plusone