Les espions britanniques ont empêché la fuite d’un tome d’Harry Potter

piratage harry potterL’histoire insolite se passe en 2005, lorsque les services de renseignement britanniques ont alerté la maison d’édition de la saga Harry Potter d’une possible fuite de l’avant dernier tome.

C’était il y a plus de 10 ans et chaque événement autour d’Harry Potter était attendu avec impatience par les fans du monde entier, la sortie d’un tome de la saga étant bien sûr l’un des plus importants d’entre eux. Le phénomène prenait tellement d’ampleur que J.K Rowling, l’auteure de la saga, voyait les gens fouiller ses poubelles à la recherche d’indices sur les histoires à venir.

Pour respecter le secret et conserver intact le suspens, Bloomsbury Publishing, la maison d’édition anglaise, avait pris des mesures drastiques de sécurité mais ne se doutait pas que le Government Communications Headquarters (GCHQ, l’agence de renseignements électroniques britannique)  lui viendrait en aide !

Nigel Newton, directeur de la maison d’édition, explique avoir été contacté en 2005 par le GCHQ après la découverte sur Internet d’une copie préliminaire du tome clé « Harry Potter et le Prince de sang-mêlé ». Après seulement une page lue, l’éditeur s’est tout de suite rendu compte avec soulagement que cette version était finalement un faux. Nigel Newton souligne « Nous avons heureusement beaucoup d’alliés », comme les juges et la police vraisemblablement.

Si le GCHQ surveille les communications électroniques pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé, il est amusant de voir qu’il s’intéresse également aux œuvres culturelles.

source

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*