Le virus Flame s’autodétruit

Le récent virus Flame découvert il y a moins de 3 semaines aurait reçu l’ordre de ses créateur de disparaître sans laisser de traces.

Symantec indique sur son blog : « A la fin de la semaine dernière, certains centres de commande de Flame ont envoyé un nouvel ordre à plusieurs ordinateurs contaminés. […] Cet ordre est destiné à faire complètement disparaître Flame des ordinateurs compromis ».

Détecté au Moyen-Orient, en Europe, en Asie Pacifique et en Amérique du Nord notamment, le virus existerait depuis quatre ans et serait tellement sophistiqué que son utilisation à des fins de cyber-espionnage au service d’un Etat est l’hypothèse à la plus plausible.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*