Iran : un nouveau ver après Stuxnet ?

En 2010, Stuxnet s’était attaqué à la centrale nucléaire de Natanz et aux infrastructures critiques iraniennes. Cette fois, le chef de la défense civile d’Iran a expliqué qu’un nouveau ver, appelé Stars, s’en était pris aux installations du pays. On ignore encore depuis combien de temps ce ver est connu et quels sont les systèmes informatiques qu’il a pris pour cibles.

Il aurait été découvert avant de pouvoir causer de grands dommages aux infrastructures iraniennes. Il a été précisé que les caractéristiques du ver permettraient de savoir qu’il comptait s’attaquer à des infrastructures importantes du pays.

Mais ces informations restent à prendre au conditionnel car un doute subsiste quant à la véracité des propos avancés par l’Iran. F-Secure signale n’avoir aucun extrait de ce malware dans sa base de données et explique manquer d’informations. La société avance l’hypothèse d’un ver « ordinaire visant Windows qui serait considéré comme une cyber-attaque ».


Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*