Les Pays-Bas comptent soutenir les cyber-opposants

1 million d’euros. C’est la somme que le gouvernement des Pays-Bas a décidé de débloquer afin d’aider au développement d’outils permettant à certains cyber-opposants de pouvoir mieux se dissimuler aux yeux des autorités de régimes d’oppression.

Le pays souhaite ainsi venir en aide aux blogueurs des régimes totalitaires et l’Union européenne soutient cette mesure.

Ainsi, le gouvernement a déclaré qu’il comptait prendre les mesures nécessaires au développement des réseaux en « maille » ou en « filet », qui permettraient une connexion de tous les hôtes entre eux sans hiérarchie centrale. Cette méthode permet en effet d’avancer masqué aux yeux des autorités filtrant les réseaux. Par cette annonce, les Pays-Bas visent directement l’Iran, la Syrie et le Zimbabwe.

Neelie Kroes, commissaire européenne chargée du numérique souhaite également que les institutions communautaires « aident au développement et la distribution de ce type d’outils » et a le soutien d’Hillary Clinton, secrétaire d’Etat américaine aux Affaires étrangères.

On se souvient qu’en février dernier, Hillary Clinton souhaitait venir en aide aux internautes soumis à des pressions de la part de leurs gouvernements et financer des services permettant de mettre en échec les mesures de sécurité imposées par ces derniers.

Ces initiatives mettent en relief une prise de conscience du rôle majeur des cyberdissidents et une évolution des considérations du rôle d’Internet dans les mouvements sociaux et politiques capitaux.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*