Insolite : le pirate truquait ses notes de classe

Un ancien étudiant de l’Université de Tesoro en Californie a avoué avoir installé un spyware sur certains postes de son école afin de modifier ses notes à distance. Il pouvait ainsi recueillir les identifiants des logiciels permettant de rassembler les notes des élèves.
Il risque jusqu’à 38 ans de prison pour effraction et modification de données appartenant à une administration. Il pourrait n’être condamné qu’à une peine de 30 jours de prison assortie d’une amende et de plus de 500 heures de travaux d’intérêt général.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*