La technologie WebGL remise en question

La technologie WebGL permettant le rendu en 3D des éléments d’une page Internet présenterait des risques de sécurité, selon un rapport du cabinet Context. WebLG 1.0 s’appuie sur l’usage de JavaScript pour pouvoir communiquer avec les interfaces des pilotes Open GL ou OpenGL ES mises à disposition par les fabricants de cartes graphiques.

Embarqué par défaut au sein de Chrome  et Firefox 4, en option sur Safari, WebGL permet de tirer parti de l’accélération matérielle pour le rendu des pages ainsi que pour afficher du contenu en 3D.

Mais  selon le cabinet Context, il suffirait qu’un script malveillant  soit embarqué au sein d’un site pour mettre à mal un composant de la machine via un pilote non sécurisé. Ainsi, une attaque pourrait être opérée sur la carte graphique de l’ordinateur. La société recommande donc aux entreprises et utilisateurs de désactiver l’option au sein des navigateurs.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*