Une étude sur la sauvegarde et la restauration dénonce le laxisme des consommateurs

Une récente étude publiée par Acronis révèle que les consommateurs sont bien informés sur la sauvegarde et la restauration, même s’ils ne sauvegardent pas toujours les données de leurs ordinateurs. Il semblerait que 83% des utilisateurs aient compris l’importance de sauvegarder mais ne le font pas assez souvent. La conscience de l’existence de cette technologie est donc en passe de rattraper les plus connues, comme les antivirus.

Toutefois, près d’un tiers des utilisateurs ne sauvegardent jamais les fichiers, photos, et bibliothèques musicales stockés sur leur machine, et un quart le font uniquement lorsqu’ils y pensent. Ils ne sont que 15% à sauvegarder au moins une fois par semaine.

L’enquête montre aussi que les utilisateurs qui ne sauvegardent pas le font soit parce qu’ils pensent que leurs données ne risquent rien, soit parce qu’ils ne savent pas en quoi cela consiste. Près de la moitié des consommateurs déclarent savoir qu’il est important de sauvegarder mais ne le font pas, simplement par laxisme. Pourtant, ils craignent les risques que courent leurs matériels. Par exemple, 62% des utilisateurs redoutent un dysfonctionnement critique de leur ordinateur, de perdre leur machine ou de sa faire voler, et seul 31% craignent une attaque virale.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*