L’Union Européenne étudie la protection des données personnelles

Dans une note publiée sur le site du Conseil Européen, Neelie Kroes indique quels sont les 4 piliers de la protection des données sur Internet. En effet, l’Europe s’inquiète de la popularité des réseaux sociaux et autres services de partage d’informations en ligne.

Le droit à l’oubli est donc mise en avant. Neelie Kroes souhaite « clarifier le fait que les personnes ont le droit et pas seulement la possibilité de ne pas consentir à une publication de données. Ainsi la charge de la preuve doit se porter sur les ‘contrôleurs de données’ qui doivent prouver qu’ils ont besoin de conserver une information ».

Le second point prône la transparence. Les individus doivent être informés qu’une donnée peut être utilisée par des parties tierces et doivent aussi savoir quelle autorité est compétente pour traiter de ces questions en cas de violation de leurs droits, particulièrement pour les jeunes internautes.

En ce qui concerne la préservation de la vie privée, l’Europe souhaite que les paramètres de confidentialité d’un compte soient clarifiés et que toute collecte s’accompagne du « consentement explicite de l’utilisateur ».
Enfin, les internautes doivent être régis par le droit communautaire et non le droit américain, si la société est basée aux USA, par exemple.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*