Journée mondiale pour un Internet plus sûr : la France mauvaise élève

journée mondiale pour un internet plus sûrCe mardi 09 février a lieu la Journée Mondiale pour un Internet plus sûr. L’objectif de cette journée est de rappeler aux internautes leurs droits, leurs devoirs et leurs responsabilités vis-à-vis d’Internet. Il s’agit aussi d’éduquer les personnes sensibles, comme les jeunes, sur le respect de la vie privée, la diffamation, la pédophilie, la pornographie.

D’origine anglo-saxonne, elle se nomme au départ « Safer Internet Day » et existe depuis 2004.

L’objectif chaque année consiste à interpeller, éduquer, les jeunes internautes et leurs familles sur les droits, les devoirs et les responsabilités de chacun. De plus en plus jeunes, les internautes ne maîtrisent pas toutes les règles sur Internet et peuvent se mettre facilement en danger dans leurs usages des réseaux sociaux, messageries, sites de jeux ou encore sites marchands. Mais ils peuvent aussi franchir les limites de la loi, sans nécessairement s’en rendre compte, derrière le relatif anonymat de leur écran.

Mais les plus concernés par cette journée sont peut-être avant tout les parents et les éducateurs. C’est l’occasion pour chacun de se demander s’il est lui-même responsable lorsqu’il est connecté à Internet, et s’il donne les moyens aux enfants de son entourage de bien se comporter en ligne.

On a trop souvent tendance à oublier qu’Internet n’est pas une zone de non-droits. Les sujets de la diffamation, du respect de la vie privée, de la pédophilie et de la pornographie sont autant de thématiques qui rappellent que la loi s’applique à tous, y compris sur Internet.

 

Dans l’UE, 1 internaute sur 4 a rencontré des problèmes de sécurité en 2015

C’est aussi à l’occasion de cette journée qu’on apprend notamment que la France est dans le top 5 des pays européens où l’Internet est le plus dangereux. Eurostat (l’Office statistique de l’Union européenne) publie les résultats d’une étude sur les dangers informatiques auxquels sont exposés citoyens des pays membres de l’Union Européenne (tels que des virus détériorant les dispositifs, l’utilisation abusive de données personnelles, des pertes financières ou l’accès par des enfants à des sites web inappropriés). La France, classée au 5ème rang des pays les moins sûrs en Europe, n’a pas de quoi pousser son cocorico.

Avec 33% de risques de rencontrer un problème de sécurité en naviguant sur le Web, les Français se classent juste avant Malte (34%), le Portugal (36%), la Hongrie (39%) et enfin la Croatie, bonne dernière avec 42%.

« Dans l’Union Européenne, la proportion d’utilisateurs ayant été confrontés à certains problèmes de sécurité courants sur Internet s’élevait à 25% en 2015. En d’autres termes, les trois quarts (75%) des internautes n’ont rencontré aucun de ces problèmes de sécurité en ligne.

En raison de craintes relatives à la sécurité, des internautes dans l’UE se sont abstenus d’effectuer certaines activités en ligne: près d’1 sur 5 n’a pas effectué d’achats en ligne (19%) ou n’a pas exécuté d’activités bancaires par Internet (18%) en 2015. De plus, 13% des internautes ne se sont pas connectés à Internet à partir d’un dispositif mobile via un réseau sans fil dans un lieu autre que leur domicile. »

journée mondiale pour un internet plus sûr

A l’inverse, les pays où il fait bon naviguer sont la République tchèque (10%), les Pays-Bas (11%), la Slovaquie (13%), l’Irlande (14%) et Chypre (15%).

En ce qui concerne le risque d’être infecté par un virus entraînant une perte de données, la France obtient le triste score de 29% et nous classe à la 4ème plus mauvaise place. Soulignons tout de même que ce risque diminue, passant de 34% en 2010 à 29% en 2015, mais ne vaut pas le résultat impressionnant de la Slovaquie, passée de 47% en 2010 à 9% en 2015 !

safer internet day

Les craintes relatives à la sécurité constituent un frein

« Plus d’1 internaute sur 5 a décidé de ne pas acheter en ligne des biens ou services destinés à un usages privé en Roumanie (35%), en Suède (34%), au Portugal (30%), en France (29%), en Espagne et en Lettonie (28% chacun), en Finlande (27%), en Italie et à Malte (25% chacun), en Slovénie (24%), au Danemark (22%) et aux Pays-Bas (21%). À l’échelle de l’UE, les craintes en matière de sécurité ont découragé 19% des utilisateurs d’Internet d’effectuer des achats en ligne. »

En Allemagne et au Portugal, par exemple, ce sont les craintes liées à la sécurité qui ont également dissuadé plus d’1 internaute sur 5 de recourir à des services bancaires en ligne.

Dans l’UE, 13% des internautes ont également limité ou évité d’utiliser leur appareil mobile pour se connecter via un réseau sans fil (WiFi, 3G…) dans un lieu autre que leur domicile, en raison des craintes relatives à la sécurité.

journée mondiale pour internet plus sûr

 

Pour naviguer sur Internet l’esprit serein, installez Securitoo Intégral, antivirus et protections pour PC, Mac et mobiles Android. Et pour protéger vos appareils mobiles de tous types de dangers, installez Securitoo Mobile, solution multi-protections pour smartphones et tablettes.

Pour vos enfants, découvrez aussi gratuitement SooKidz pour leur permettre de découvrir les appareils mobiles en toute sécurité !

 

Source : http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/7151128/4-08022016-AP-FR.pdf/9561ece2-b393-4360-bf18-5d4dffc11e0d

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Une réflexion au sujet de « Journée mondiale pour un Internet plus sûr : la France mauvaise élève »

  1. Publié par Matteo

    L’insécurité dans la vie comme sur Internet ne peuvent se prendre à la légère.
    Selon l’étude 33% d’internautes français risquent de rencontrer un problème de sécurité ce qui est bien alarmant à plus qu’un stade. Alarmant si l’on regarde le volume des achats sur Internet et qui se chiffrent à des centaines de millions d’Euros annuellement, l’usage de protocoles sécurisés HTTPS permet de réduire cette insécurité mais pas l’anéantir. Une insécurité car un usage inapproprié de données personnelles peut coûter cher à notre vie privée et à nos données personnelles qui peuvent être utilisées à notre insu. C’est le cas d’ailleurs des téléchargements légaux sur Internet, une pratique courante et payante. Et sin on dit payante, il y a risque de se faire voler ses données bancaires. Des solutions existent pour éviter cela en se faisant protéger par un VPN puissant et hautement sécurisé. Lequel choisir; un comparateur peut vous le dire comme https://www.commenttelecharger.com/comparatif/vpn/
    L’essentiel est de vous protéger de ces risques et de dépenser raisonnablement le nécessaire afin de vous prémunir de ces risques d’infiltrations, c’est comme si vous installez une serrure de sécurité A2P de 3 ou 5 points pour se prémunir des risques de cambriolage.