Importante fuite de données à Marseille

Les données personnelles de plusieurs centaines d’administrés de la ville de Marseille sont accessibles sur Internet. La base de données des administrés ayant écrit à l’administration territoriale a été découverte sur Google. Parmi ces données, on peut consulter les identités, les adresses postales, les numéros de téléphone, des adresses e-mails, les âges et les messages envoyés par les Marseillais à leur Mairie.

Si un administré inclus dans cette liste porte plainte contre la commune auprès de la CNIL, elle pourrait risquer 5 ans d’emprisonnement et 300 000 € d’amendes, conformément à la loi informatique et liberté, qui punit ce type de fuite d’informations nominatives. La divulgation d’informations commise par imprudence ou négligence est punie de 3 ans d’emprisonnement et de 100 000 € d’amende.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*