Des mots de passe de militaire dans la nature

Des pirates, proches du mouvement AntiSec, sont parvenus à mettre la main sur 90 000 mots de passe appartenant à des militaires américains grâce à une injection SQL. Des e-mails, codes sources, et autres informations ont également été dérobées à la société Booz Allen Hamilton, une société de conseil militaire, en réponse à ses agissements (espionnage, entre autres). Les mots de passe sont codés en Base64 (Sha1).
Les AntiSec ont déclaré : « Grâce à l’incompétence de cette société, tous les militaires de leur base de donnée vont devoir changer de mot de passe. » Et pour s’amuser un peu plus de cette entreprises, ils lui ont laissé la facture de 310$, le prix de l’effort nécessaire pour pirater leur serveur, autant dire rien du tout.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*