Anonymous : trahison et fuite d’adresse IP

Le réseau IRC par lequel les Anonymous ont l’habitude de communiquer a été compromis. Un ancien sympathisant et opérateur du canal IRC employé par les Anonymous, qui n’aurait « pas apprécié l’absence de leader au sein du mouvement« , aurait lancé une attaque grâce à un bot et organisé ce que le mouvement Anonymous appelle « un coup d’état organisé ». Il aurait lancé des attaques DDOS et obtenu les adresses IP, messages privés et mots de passe des serveurs, prit le contrôle des sites AnonOps.ru et AnonOps.net et aurait ainsi mis en péril leur anonymat.

Des centaines de noms d’utilisateurs et d’adresses IP sont désormais listés sous le titre « LOL AnonOps Dead » sur un site, accompagné du nom de leur serveur DSLAM auquel ils sont rattachés, parfois en France. Ces informations peuvent permettre aux policiers de recueillir facilement toutes les informations qu’il leur faut auprès des FAI. Le gouvernement indiquait la semaine dernière que 10 605 factures détaillées avaient été adressées aux opérateurs par les services des douanes, sans contrôle judiciaire.

Du côté des Anonymous, ils conseillent d’utiliser les services du site AnonOps.in, qui lui n’a pas été corrompu et annoncent être « vraiment désolé pour ce drame », qui met en péril leur réputation et leur fonctionnement.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*