Facebook bannit des développeurs d’applications

Il y a un mois, The Wall Street Journal a révélé dans une de ses enquêtes que certains développeurs d’applications tierces ont vendu des données d’utilisateurs de Facebook. Ces informations (nom des utilisateurs et de leurs amis) ont été obtenues suite à l’exploitation des identifiants d’utilisateurs (UID) et on été transmises à des annonceurs et cabinets d’études.

Facebook a donc décidé de prendre des sanctions à l’encontre de ces développeurs d’applications, qualifiés de « courtiers en données ».

Le site Web Inside Facebook pense savoir que les applications coupables les plus connues sont : LOLapps, My Friend Web, Mappdev, My Top Fans et Manakkin. Ces applications regroupent plus de 50 millions d’utilisateurs.

La sanction, adoptée par Facebook, est de bannir les coupables pendant une période de six mois jusqu’à ce qu’ils revoient leurs pratiques et se soumettent à un contrôle de leurs applications pour s’assurer qu’ils respectent bien la politique de confidentialité.

Rapleaf, l’un des principaux « courtiers en données », a accepté de supprimer toutes les informations d’utilisateurs recueillies. La tolérance zéro s’installe chez Facebook. Ceci a permis au réseau social d’affirmer une fois de plus qu’il « n’a jamais vendu et ne vendra jamais des informations sur les utilisateurs ».

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*