En 2011, les Registrars vont souffrir d’une pénurie d’IPv4

5%, c’est le nombre de blocs d’adresses d’IPv4 non distribuées. En janvier 2010, il en restait encore 10%. Sur les 256 blocs, disponibles lors du lancement de l’IPv4 dans les années 80, il n’en reste que 12. Chaque bloc contient 16 millions d’adresses.

Le directeur de la Number Resource Organisation, autorité en charge de la gestion des adresses IP et de leur distribution aux fournisseurs de noms de domaine, a lancé un message d’alerte : « si vous n’avez pas prévu de migrer vers l’IPv6, vous n’existerez pas dans le future » (Axel Pawlik).

Cela fait maintenant plus de 10 ans que les incitations à passer à l’IPv6 avaient été prononcées. Si rien ne change, les Registrars pourraient être à court d’adressage en janvier 2012.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*