Le nom de domaine hollande2012.fr est squatté par un chômeur

François Hollande ne peut pas réserver le nom de domaine hollande2012.fr. Un chômeur l’a enregistré avant lui, en 2007, et en profite pour renvoyer ses visiteurs vers le site de l’UMP.

Vincent Feltesse, le responsable de la campagne de François Hollande sur Internet, explique : « Nous avons nous aussi réservé un maximum de noms de domaine liés à notre candidat afin de les faire repointer vers le site officiel, mais cette stratégie a ses limites, il existe toujours des combinaisons auxquelles on ne pense pas, ou des noms de domaine déjà réservés avant nous. »

En page d’accueil du site, il explique ses motivations :

« Analyse, Anticipation, Convictions, Capacité à résister à la pression, Courage, Capacité à agir : voilà ce qui me caractérise le plus.

Je suis certain que cela intéresse au plus haut point l’entreprise qui m’embauchera dans les domaines : – Marketing et Communication – Analyse technique et graphique

Passionné par la finance, j’ai été formé aux différentes techniques de trading (Scalping, DayTrading, Swing Trading) par Stéphane Ceaux-Dutheil, un des meilleurs traders et gérant de fonds français.

Pourquoi avoir déposé le nom de domaine hollande2012.fr dès 2007 (Il y a quatre ans l’évolution politique n’était pas du tout évidente). Pour prouver simplement ma capacité d’analyse et d’anticipation et en ce moment ma capacité de résister à la pression.

Dans l’intervalle je vous recommande la visite du site du parti presidentiel : www.u-m-p.org Autres sites interessants:

http://francoishollande.fr/ http://www.encampagnevers2012.com

Evidemment pour ne pas gêner le débat politique des présidentielles 2012, ce nom de domaine sera libéré et remis à M. Francois Hollande. Qui sait, peut-être a-t-il un emploi à me proposer ?

Pour me contacter : emploi@sent.com « 

Le cybersquatteur, qui a eu beaucoup de flair en 2007, se déclare donc prêt à remettre ce nom de domaine à son propriétaire légitime.

Sur son blog, Vincent Feltesse déclare avoir « engagé une conversation » avec lui. Son équipe va « le rencontrer ». L’idée d’une plainte en référé avait été envisagée pour récupérer le nom de domaine mais serait mise de côté pour l’instant, « si la négociation se passe bien ».

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*