La Chine veut créer sa propre racine Internet

L’opérateur China Telecom souhaite construire sa propre racine DNS.
Actuellement, le système de noms de domaine mondial est sous la responsabilité de l’IANA, une composante de l’ICANN. Pour vendre des noms de domaine, tous les registrars doivent être enregistrés auprès de cette autorité et avoir l’accord de l’ICANN.

China Telecom a déposé sur le site de l’Internet Engineering Task Force son projet de création d’une racine indépendante de celle opérée actuellement par l’organisme américain. Le document précise « [Le système de] DNS Internet autonome fournit une technologie pour donner corps à l’autonomie d’Internet, avec un serveur DNS racine indépendant même en cas d’action unilatérale. Il peut être construit dans une grande indépendance, pour un usage extensible, un coût réduit et sans période de transition. Nous avons bon espoir d’établir un futur Internet multipolaire et extensible, pour résoudre le problème d’autonomie d’Internet. »

Les Etats-Unis possédant les 13 serveurs racines (de façon plus ou moins officielle), la Chine voudrait créer des racines indépendantes, compatibles avec le système de l’ICANN.
Cette mesure permettrait à la Chine de bloquer les noms de domaine « sensibles » et de contrôler la navigation des Chinois. En effet, les requêtes seraient ainsi dirigées vers le serveur DNS chinois, qui pourrait exercer une fonction de filtre, sans avoir à passer directement par les serveurs DNS mondiaux.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*