Le celebrity squatting

celebrity squattingParmi les pratiques douteuses sur le Web, il y en a une qui a toujours eu la côte et qui donne parfois lieu à des sites plutôt insolites… Aujourd’hui je voudrais vous parler du celebrity squatting, une pratique plus ou moins préjudiciable, qui consiste à utiliser l’identité d’une personnalité pour attirer les internautes sur un site.

Celebri-quoi ?

Le celebrity squatting est une variante du cybersquatting (« et allez, encore un mot bizarroïde, mais elle ne peut pas parler français, franchement ? »), une pratique consistant à déposer des noms de domaine correspondant à des marques ou entreprises afin de capter une part de leur trafic Internet et éventuellement à leur revendre le nom de domaine au prix fort.

En ce qui concerne le celebrity squatting, vous devez commencer à voir où je veux en venir… La pratique est la même, sauf qu’au lieu d’enregistrer des noms de domaine de marques, le « squatteur » dépose le nom d’une star, avec l’extension de son choix ! Généralement l’objectif est de revendre ce nom de domaine au prix fort à la star en question.

En effet, imaginez que vous êtes Brad Pitt (ça y est, vous la voyez la belle villa, avec Angélina Jolie ? vous y êtes ?). Comme vous faites très attention à votre carrière, vous avez un site officiel bien sûr : « www.bradpitt.com« , par exemple. Par contre vous n’avez pas pensé à déposer « www.brad-pitt.com », « www.brad-pitt.net », « www.bradpitt.fr », etc… Oups, la boulette. Il se trouve que pendant 10 ans personne n’avait songé à vous nuire par noms de domaine interposé ! Chouette, vous l‘avez échappé belle pendant tout ce temps et vous avez bien vite oublié de vous soucier de ce genre de détail, c’est vrai quoi, il y a quand même des choses plus cool à faire quand on s’appelle Brad Pitt ! (Certes, quand on s’appelle Brad Pitt on ne gère pas soi-même ses noms de domaine, mais on va faire semblant pour l’exemple si vous le voulez bien).

SAUF QUE, ce matin en vérifiant ce qu’il se dit sur vous sur la grande Toile mondiale, comme tous les matins, vous tombez sur un site, en première page de Google, qui affiche des photos de vous drôlement pas flatteuses et des soi-disant infos sur votre vie qui sont absolument fausses ! Et ça, pour votre carrière, c’est pas bon du tout… « C’est quoi ce site pourri ? Argh ! www.brad-pitt-officiel.eu ? Mais non, ça n’a rien d’officiel ça ! ».
Et voilà, vous vous êtes fait « celebrity-squatter ». C’est malin.

Mais c’est horrible ! Que faire ?

Pas de panique Brad, plusieurs options s’offrent à toi (oui, tutoyons-nous je préfère):

  • Négocier avec le squatteur
  • Entamer une procédure extrajudiciaire avec une institution de règlement des litiges comme celle de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI)
  • Entamer une procédure judiciaire devant une juridiction étatique

Dans le cadre d’une procédure judiciaire, tu peux éventuellement espérer obtenir des dommages et intérêts, ce qui n’est pas le cas dans le cadre d’une procédure extrajudiciaire.

Si tu es une tête de linotte et que tu n’as pas pensé à protéger ton nom, d’une part j’imagine que tu paniques, et d’autre part, je suis là pour te rassurer !
Ton nom fait l’objet d’une protection juridique couverte par l’article 9 du Code Civil (tu sais, celui sur la protection de la vie privée et du droit à l’image) et cela s’applique contre l’enregistrement abusif de nom de domaine !  D’ailleurs, saches que tu peux protéger ainsi ton nom tel qu’il apparaît à l’état civil, mais aussi ton pseudonyme, ta voix et ton image. (Non, ne me remercie pas, c’est tout naturel voyons).

Ouf, ça va mieux ! Mais ça arrive souvent ou je suis le seul ?

Hélas non tu n’es pas le seul (non mais qu’est-ce que tu crois) ! Céline Dion, Kevin Spacey, Julia Roberts, Tom Cruise, Barack Obama, Amélie Mauresmo, Sting, et même tes enfants sont touchés !

Lorsque Michael Jackson est décédé, près de 11 000 noms de domaine ont été enregistrés ! Tu vois, c’est un vrai business !

Mais pourquoi font-ils ça ?

Je viens te le dire, c’est un business ! (mais écoutes un peu…). En fait, il y a plusieurs raisons :

  • Tirer profit de la notoriété de la célébrité d’une quelconque façon (attirer du monde sur le site, revendre le nom de domaine les yeux de la tête…)
  • Dénigrer la personnalité
  • Faire l’éloge de la personnalité
  • Ou plus original, challenger la célébrité (et là l’exemple est rigolo). En juillet 2012, un internaute fan du PSG a déposé le nom de domaine « zlatan.fr » pour créer le site « Zlatane-moi si tu peux ! ». Le 1er janvier 2013, il a publié le 1er billet sur son site pour proposer des défis à Zlatan Ibrahimovic et lui proposer de récupérer son nom de domaine s’il en réalisait un. (Ne me dis pas que tu ne connais pas Zlatan, c’est impossible, c’est notre Chuck Norris à nous !). Parmi les défis qu’il proposait à Zlatan, il y avait par exemple :
  1. « accepter que je te mette une gifle, sans que tu aies le droit de répliquer… et en public évidemment »
  2. « me battre au cours d’un match de Taekwondo. J’ai cru comprendre que tu t’y connaissais un peu. N’ayant jamais pratiqué ce sport personnellement, je t’encourage à choisir ce défi »
  3. Venir vivre chez moi pendant 1 mois. Comme ça, toute ma vie, je pourrai dire : ‘Ibra ? Ouais, il dormait sur mon canapé à une époque’ »
  4. M’offrir 3 abonnements à vie au Parc des Princes, pour deux de mes amis et moi. Et en tribune officielle hein, je te vois venir avec ta tribune H bleue toute pourrie… »

Et le créateur de ce site avait d’ailleurs réfléchi à son coup, car en plus de nous offrir un exemple mémorable et hors du commun de celebrity squatting, il avait bien anticipé que le nom de domaine « zlatanibrahimovic.fr » pourrait être illégal dans la mesure où il s’agit de son nom complet. D’où l’utilisation de son seul prénom, dès l’été 2012 et l’achat du joueur par le PSG. Le monsieur envisageait tout de même au départ de revendre le nom de domaine au plus offrant. Aujourd’hui le site a été désactivé, le nom ayant probablement été racheté. En revanche, je crois que Zlatan n’a pas relevé ses défis, dommage.

 

Le moyen le plus simple de se protéger est de réserver son nom de domaine, mais il n’est pas forcément évident d’anticiper la célébrité… Le cas se présente souvent par exemple pour les athlètes médaillés des J.O, qui se retrouvent sous les feux des projecteurs du jour au lendemain.

Voilà Brad, si tu as d’autres questions sur le celebrity squatting (ou sur mon restaurant préféré…), je suis à ta disposition !

 

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*