Pourquoi Facebook achète Instagram pour 1 milliard de dollars

Mark Zuckerberg a annoncé en début de semaine le rachat de l’application Instagram, pour un milliard de dollars.

Facebook devient ainsi propriétaire de l’application photo la plus populaire : Instagram a séduit entre 30 et 50 millions d’utilisateurs. Chaque jour, c’est plus de 5 millions de photos qui sont mises en ligne sur ce service. Un succès tel qu’Apple lui a décerné le trophée de la meilleure application pour iPhone.

Si l’entreprise ne semble pas générer de chiffre d’affaire, puisque l’application est gratuite et n’offre pas de publicité, et ne compte que 14 employés, on peut se demander si 1 milliard de dollars n’est pas un peu cher payé. En 551 jours d’existence, le rachat de l’application aura ainsi rapporté 1,8 million de dollars par jour à ses créateurs.

Une application clé

Instagram avait de quoi faire peur au géant des réseaux sociaux. L’ambition affichée des créateurs de l’application et son immense succès faisaient de l’ombre à Facebook, qui ne voulait pas perdre sa domination dans le domaine des photos. « Photos » est l’application la plus utilisée sur Facebook, qui hébergerait « environ 5% de toutes les photos qui ont jamais été prises dans le monde depuis le début de l’histoire de la photographie » selon Lou Kerner, analyste spécialisé des médias sociaux interrogé par l’AFP.

Eviter un rachat par un concurrent

L’importance des photos partagées dans le monde est telle que Facebook ne pouvait pas risquer de voir Instagram racheter par l’un de ses concurrents (comme Google+ ou Twitter par exemple). Pour Facebook, implanter Instagram sur les appareils mobiles lui permettra surtout de « monétiser le trafic Internet mobile mieux que toute autre entreprise de médias mobiles, donc avec le temps la valorisation pourrait ne pas sembler tellement excessive », déclare Lou Kerner. C’est une opportunité phénoménale de récolter des informations précieuses pour le ciblage publicitaire.

Cela lui permettra également de prendre une autre longueur d’avance sur Pinterest, le nouveau venu qui fait tellement parler de lui ces temps-ci.

Une entrée en Bourse imminente

Facebook se prépare à entrer en Bourse dans les semaines qui viennent. Cette opération permet au réseau d’afficher sa puissance. Même si sur le long terme cet investissement ne satisfait pas pleinement les attentes de Facebook, il ne représente, à l’échelle de la valorisation boursière estimée de l’entreprise (près de 100 milliards de dollars), qu’un faible pourcentage.

Si aujourd’hui l’acquisition d’Instagram pour 1 milliard de dollars parait démesurée au regard du chiffre d’affaire apparemment inexistant de la société, on ne peut pas s’empêcher de penser au rachat historique de YouTube par Google, pour la somme de 1,6 milliard de dollars. Si à l’époque cette somme faisait plutôt rire, aujourd’hui, elle parait largement justifiée au regard des revenus publicitaires que YouTube génère et de son importance sur Internet.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*