L’Europe veut protéger davantage les consommateurs en ligne

Le Parlement a adopté une directive européenne qui met en place de nouveaux droits pour les cyberacheteurs. Les acteurs de l’e-commerce s’inquiètent.
Les sites marchands devront tout d’abord mieux informer l’internaute, notamment en ce qui concerne les délais de rétractation, les zones de livraison, le prix total du produit et les moyens de paiements, qui devront d’ailleurs tous être proposés.

Mais la principale mesure fait passer de 7 à 14 jours la période de rétractation des acheteurs à distance, à compter de la date de réception du produit. Les frais de livraison devront également être remboursés par le marchand. Si le montant de la commande est supérieur à 40€, le site devra aussi rembourser les frais de retour au client qui se rétracte.

Les commerçants s’inquiètent de cette nouvelle mesure : « Le client sera alors enclin à commander des produits à foison, il fera ensuite son choix puis renverra, aux frais du marchand, ce dont il ne veut pas », s’inquiète sur son blog le PDG d’Oxatis. De son côté, la FEVAD (Fédération de la Vente à Distance) dénonce des mesures de protection des consommateurs « excessives et disproportionnées », et pointe surtout du doigt le remboursement des frais de retour. Elle prévoit aussi d’importantes hausses des tarifs des produits si cette directive est adoptée.

Le texte doit encore être négocié entre la Commission et les gouvernements avant de repasser devant le Parlement pour un vote final. La FEVAD demande au gouvernement français de ne pas soutenir ce texte.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*