Les projets de loi SOPA et PIPA sont repoussés

Le vote des projets de loi SOPA (Stop Online Piracy Act)  et PIPA (Protect IP Act) a été repoussé par le Congrès américain.  Les textes visant à renforcer les moyens accordés à la lutte contre le téléchargement illégal ont créés une vive polémique sur le Web, surtout depuis l’arrestation par le FBI des fondateurs du site Megaupload.

Ces lois pourraient forcer les éditeurs de sites ou les moteurs de recherche à bloquer ou désindexer les liens et les sites diffusant des contenus contrefaits, sans recours à un juge, et ce, même si le site est hébergé hors des Etats-Unis.

Plusieurs grands noms du Web comme Google, Facebook ou encore Wikipedia ont fait part de leurs craintes liées à ces projets de lois ou ont participé à un mouvement de contestation d’ampleur mondiale la semaine dernière. En effet, si un utilisateur d’un réseau social ou de Wikipedia, enrte autres,  venait à publier un tel lien, tout le site pourrait être bloqué aux Etats-Unis.

Le chef de la majorité démocrate au Sénat américain a annoncé vendredi que le vote du projet de loi PIPA, normalement prévu pour le 24 janvier, allait être reporté : « Il n’y a pas de raison que les problèmes légitimes soulevés par beaucoup autour de ce texte ne puissent être résolus ».

De son côté, Lamar Smith, auteur du texte SOPA, a également annoncé le report de son projet : « J’ai entendu les critiques et le prends très au sérieux les inquiétudes liées à la loi proposée pour résoudre le problème du piratage en ligne. […] Il est clair que nous devons revisiter notre approche quant à la meilleure façon d’adresser l’ problème des voleurs étrangers qui pillent et vendent les produits et les inventions américaines ».

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*