Facebook veut lutter contre la vente d’armes illégales

facebook armesFacebook est les autorités américaines ont passé un accord pour lutter contre la vente d’armes illégales via Facebook ou Instagram. Aux Etats-Unis, la possession d’armes à feu est autorisée et encadrée par la loi, mais « des inquiétudes au sujet de certaines offres privées d’armes » ont été exprimées au réseau social.

Les mesures prises par Facebook

Après avoir travaillé sur le sujet avec un certain nombre d’individus et d’organisations, Facebook compte désormais bloquer l’accès des mineurs aux pages et messages qui lui seraient signalés par les utilisateurs comme faisant la promotion de ventes d’armes. Toutes ces mesures entreront en application dans les jours qui viennent.

Les personnes essayant de vendre des armes à titre privé recevront un rappel des lois en vigueur.

Les pages ou groupes faisant la promotion des ventes d’armes (que n’importe quel utilisateur peut trouver très facilement pour n’importe quel pays…) devront afficher des messages de prévention et seront inaccessibles aux mineurs.

facebook armes

Il ne sera pas permis de poster des offres pour vendre des articles réglementés qui indiquent une volonté d’échapper à la loi ou d’aider les autres à échapper à la loi. Par exemple, les vendeurs privés d’armes à feu aux Etats-Unis ne seront pas autorisés à spécifier « aucune vérification des antécédents nécessaire » ou à vendre d’un Etat à l’autre sans les autorisations nécessaires.

 

Il était déjà interdit dans les conditions d’utilisation de Facebook de diffuser des publicités pour la vente d’armes et d’en vendre via des applications, mais les utilisateurs contournaient ces règles en publiant des annonces sur leurs murs. Facebook conclu « Nous allons également continuer à appliquer strictement les politiques publicitaires. Nous croyons que ces efforts collectifs représentent la bonne approche pour équilibrer le désir des gens de s’exprimer tout en favorisant une communauté sécuritaire, responsable. »

Les réactions

Le procureur général Eric Schneiderman s’est félicité de ces mesures et « encourage d’autres sites de médias sociaux à suivre leur exemple. […] Les réseaux sociaux responsables savent qu’il n’est dans l’intérêt de personne que leurs sites deviennent le marché noir du XXIème siècle pour des biens dangereux et illégaux, qui mettent nos familles et nos communautés en dangers. »

La NRA (National Rifle Association), puissant lobby défendant la possession d’armes à feu, a déjà protesté contre le nouveau règlement de Facebook, y voyant là une violation du second amendement de la constitution américaine autorisant la libre possession d’armes à feux sur le territoire américain.

Ces mesures s’appliqueront également aux autres pays dans le but de lutter contre les armes illégales qui pourraient s’échanger sur Facebook et Instagram.

Facebook encourage quiconque verrait quoi que ce soit en violation de ses politiques à le lui faire savoir en utilisant les outils disponibles sur ses services.

 

La déclaration de Facebook : https://newsroom.fb.com/News/814/Facebook-Instagram-Announce-New-Educational-and-Enforcement-Measures-for-Commercial-Activity

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*