La Hongrie se mobilise contre la « taxe Internet »

taxe internet hongrieBudapest vit au rythme des manifestations contre la « taxe sur Internet » depuis plusieurs jours.

La Hongrie étudie un projet de loi du gouvernement conservateur du premier ministre Viktor Orban consistant à taxer l’utilisation d’Internet dans le but de renflouer les caisses de l’Etat.

Plusieurs milliers de personnes défilent pour dénoncer cette loi jugée antidémocratique et liberticide. Le gouvernement veut taxer les téléchargements à hauteur de 150 forints (soit 0,50€) par gigaoctet. Le ministre estime que cette taxe est nécessaire pour combler les trous dans le budget 2015 de la Hongrie et considère qu’elle compense le basculement des consommateurs vers Internet au détriment des lignes téléphoniques traditionnelles.

Face à l’opposition que rencontre cette proposition de loi, la future taxe pourrait se voir plafonner à 2€ par mois.

La population estime que cette loi vise avant tout à restreindre les libertés et les critiques contre le gouvernement de Viktor Orban, régulièrement accusé d’autoritarisme.

« C’est une idée rétrograde, quand la majorité des pays s’efforcent de faciliter l’accès de la population à Internet », déclare Judith Nagy-Korsa à l’AFP. Pour les organisateurs de cette mobilisation, le projet remet en cause « le droit d’être informé » et est « un symbole de l’autocratie du gouvernement ». Les réformes controversées depuis l’arrivée de M. Orban en 2010 ont bouleversé le secteur des médias, et ce dernier compte à présent s’atteler à Internet, le média le moins contrôlé par le gouvernement à ce jour.

Le Parlement devra se prononcer sur le projet le 17 novembre.

A Bruxelles, Neelie Kroes estime que cette idée « est une honte pour les utilisateurs et une honte pour le gouvernement hongrois » et appel à manifester tant que le projet ne sera pas retiré :

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*