Comment Internet a changé ma vie ? Les voyages

Pour agrémenter cette série, j’ai innocemment demandé à Matthieu ce qu’Internet avait changé dans sa vie. Il s’est lancé dans une longue tirade m’avouant la passion dévorante qu’il vouait à l’organisation de ses voyages… et les nouveaux horizons qu’Internet lui avait ouverts.

Mais oui, c’est vrai ! Souvenez-vous de l’organisation de vos vacances avant l’arrivée d’Internet !
« Avant », me dit Matthieu, « tu poussais timidement la porte d’une agence de voyages poussiéreuse où t’attendait une vieille dame trop bronzée. Elle n’avait que trois catalogues, et essayait par tous les moyens de te convaincre que ce petit voyage dans un pays dont tu savais à peine épeler le nom était exactement ce qu’il te fallait. Elle te proposait le choix entre trois hôtels tous hors de prix, et tu ne pouvais du coup partir qu’une fois tous les deux ans.

L’alternative, c’était de partir à l’aventure et de faire du trekking sauvage dans un endroit inconnu, entre deux mygales et trois chacals, façon Koh-Lanta, mais sans garantie de retour en bonne santé.
Ou bien, tu commandais quelques brochures dans des offices de tourismes de villes que tu connaissais déjà, et tu espérais que les photos reflétaient bien la réalité… Pour finalement réaliser qu’elles avaient été prises le seul jour de beau temps de l’année (voire de la décennie), et qu’il allait falloir apprendre à aimer la pluie. »

Mais tout cela a bien changé, grâce à l’arrivée et à la démocratisation d’Internet !

Le choix et l’information

« En quelques clics, j’accède à des centaines de pages sur toutes les destinations que j’envisage. Je peux ainsi avoir des infos touristiques sur l’internaute.com dans les pages voyage, ou bien même des informations plus politiques ou démographiques dans la Wikipedia ou sur le site de la CIA !
Autant d’informations qui permettent à l’internaute globe-trotter de tout savoir sur le monde et d’ouvrir toutes les frontières… sans être censuré par la vieille dame de l’agence de voyages ! »

Trouver son transport

«  Entre le train, le bus, l’avion, la voiture de location… l’Internet ouvre toutes les portes ! Je passe pas mal de temps sur le site Voyages-SNCF qui me permet de trouver tous les horaires de trains, mais aussi d’avions, et de comparer les prix. Choisir de partir deux heures plus tôt ou plus tard peut parfois faire une différence de quelques centaines d’euros !
Sinon, il y a aussi les compagnies low cost comme ryanair qui permettent de voyager facilement et à petit prix en Europe ! »

Choisir son hôtel

« Je ne sais même plus comment on trouvait un hôtel avant ! J’imagine vaguement que le voyageur épuisé après dix heures de vol se promenait, désespéré dans les rues pluvieuses d’Europe de l’Est et échouait, transi de froid, dans le premier hôtel délabré sur lequel il tombait.

Aujourd’hui, avec des sites comme hotels.com, on visualise facilement tous les hôtels d’une ville ! Et puis, grâce aux photos, aux fiches signalétiques complètes, à la géolocalisation sur une carte interactive, et aux avis des précédents voyageurs, on limite sacrément le risque de déception. Des sites comme tripadvisor comparent les expériences de ceux qui y ont passé quelques nuits, et on peut ensuite réserver avec Booking.com ! La grande classe ! »

Les meilleurs prix

« Mais ce que j’aime, surtout sur le net, c’est que le promotions sont très faciles à trouver ! Citons les enchères organisées par des agences de voyages traditionnelles (comme nouvelles frontières), les bonnes affaires sur les sites spécialisés (lastminute, voyages privés), ou bien tout simplement les promotions régulières de grandes références du voyage (opodo, voyages-sncf…).  Il faudrait être fou pour payer un voyage au prix fort !

Et des bonnes affaires pour les vacances, c’est tout de même une chance de partir plus souvent ! »

Les nouvelles façons de voyager

Enfin, Matthieu m’a aussi parlé de nouvelles façons de voyager pas cher, et en rencontrant de nouvelles personnes.

D’abord, l’échange de maisons dont on entend de plus en plus parler. Le couchsurfing, ensuite, qui consiste à prêter son canapé pour une nuit. Et enfin, l’air bed and breakfast où l’on met à disposition de voyageurs une chambre, une salle à manger voire un appartement complet, pour presque rien.

Grâce à Internet, le voyageur a de moins en moins besoin d’argent, et de plus en plus d’opportunités de découvrir le monde. A utiliser avec prudence tout de même : on ne sait pas où l’on met les pieds !

Alors tout de même, même si Matthieu est enthousiaste, je ne peux pas m’empêcher de me demander si à force de rendre le voyage facile, on ne le banalise pas un peu. En visualisant toutes les photos avant de découvrir avec ses yeux émerveillés, en comparant les expériences des autres avant de le vivre soi-même, ne le rend-on pas un tout petit peu moins magique ?

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*