Les emojis : des polémiques, de l’art et bientôt un film !

Ils envahissent nos messageries et arrivent bientôt sur grands écrans : les emojis, vous n’avez pas pu passer à côté. Récemment, Facebook a modifié les siens et en a proposé une nouvelle flopée qui convient à tous les goûts et toutes les situations. Parce qu’un emoji, c’est du sérieux quand même.  

La preuve avec ces récentes affaires autour de ces petits personnages et symboles si mignons.

En France, nous ne sommes pas les derniers à nous passionner pour les emojis. Une étude récente du développeur de clavier Facemoji a suivi 10 000 de ses utilisateurs dans différents pays.

Le verdict ? Chaque jour, 71% des français ajouteraient au moins un emoji à leurs messages, contre 48% des américains. Certains voient dans cet attrait une évolution de notre langage : les emojis représenteraient « le passage du verbe à la chair, de la parole au langage du corps » selon le maître de conférences en sociologie de l’imaginaire à l’Université Paul-Valéry de Montpellier III. Poussés par les mutations du numérique et les réseaux sociaux qui nous connectent avec le monde entier, nous interagissons de plus en plus avec l’émotion.  Et ces pouces en l’air ou ces petites bouilles souriantes, tristes ou interrogatrices nous accompagnent partout.

Un fort engouement qui change nos perceptions et crée parfois quelques problèmes. En mars dernier, un jeune homme s’est fait condamner par le tribunal correctionnel de Valence à 6 mois de prison, dont 3 mois fermes, et 1000 euros de dommages et intérêts. Ne supportant pas sa rupture amoureuse, il avait harcelé son ex petite-amie de sms contenant uniquement un emoji en forme de pistolet. Les juges ont vu dans cet acte « une menace de mort dématérialisée par image » et ont pris en compte la détresse de la victime, apeurée.  Les emojis peuvent aussi être mauvais.

À chacun son emoji

Cependant, un collectif commence à fortement s’indigner de ne pas avoir sa propre émoticône à son effigie. Il s’agit de la communauté des roux ! Mais grâce à une pétition en ligne, originaire d’Ecosse, le problème pourrait bientôt être résolu.

Elle comptabilise aujourd’hui plus de 20 000 signatures et réclame directement auprès du Consortium Unicode (organisation qui contrôle et coordonne le standard Unicode qui régit notamment les fameux emojis) l’intégration des emojis roux aux catalogues. Le comité technique du Standard Unicode réfléchit avec Apple à la forme que prendraient ces nouveaux personnages : soit penser des personnages aux cheveux roux ou alors intégrer la couleur de cheveux dans les options (ce qui existe déjà pour la couleur de peau par exemple). Pour le moment, rien n’est encore tranché mais les emojis roux n’apparaîtraient sur les smartphones que d’ici 2018.

« Le monde secret des emojis »

Et si vous pouvez désormais aller admirer les tout premiers emojis, créés en 1999 par Shigetaka Kurita et l’opérateur japonais NTT DOCOMO, au Musée d’art moderne de New York (MoMA), préparez-vous à les voir débarquer aussi sur grand écran ! L’entreprise Emoji a annoncé en janvier la signature d’un accord avec Sony Pictures Animation, en vue d’un prochain film. La sortie de « Le monde secret des émojis » est déjà prévue au 11 août 2017.

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*