4G : bientôt le « très haut débit » mobile ?

haut-debit-mobile-4gUne plateforme d’expérimentation de services 4G, appelée ImaginLab, va prochainement être lancée à Brest. Une centaine de personnes, recrutées le 5 octobre 2011, utiliseront des téléphones très spécifiques afin de tester – selon un article issu du Parisien – « de nombreux services tels qu’un espace de stockage dématérialisé (sur le « cloud ») pour ses documents multimédias, la VoIP haute-définition, la visiophonie et la télévision mobile HD, de nouveaux services liés à la géolocalisation, les jeux en réseau… ».

Mais au fait, vous savez ce que c’est, vous, la 4G ? Moi non plus… J’ai bien une vague idée mais, pour plus de précisions, je vais poser quelques questions à Claude-Alain, notre expert matériel.  

Elodie : Qu’est ce que la 4G ?

Claude-Alain : « La 4G est une nouvelle norme de téléphonie mobile, qui succède à la 3G.
La 3G offre aujourd’hui des débits de 384 kb/s à 2 Mb/s en réception alors que la 4G reposera sur des bandes de fréquence offrant un débit théorique jusqu’à 100 Mb/s en réception.
La 4G permettra donc de disposer d’une connexion Internet mobile à très hauts débits. »

Les licences 4G ont été attribuées le 22 septembre 2011 à Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free. Qu’est ce que cela signifie ?

« Moyennant finance, ces sociétés ont désormais le droit d’utiliser une bande de fréquences pour la 4G.

Petite précision technique : la bande de fréquence concernée par ces premières attributions est le 2.6 GHz. Fin novembre 2011, à l’extinction complète de la TV analogique, la bande de fréquence sur laquelle elle reposait, 800 Mhz, pourra aussi être utilisée par la 4G. Cette bande de fréquence est moins sensible aux perturbations que ne l’est le 2.6 GHz. Dans un environnement où les ondes risqueraient de moins bien « passer », avec la bande 800 MHz, elles passeront mieux.

Etant donné que les attributions 4G ne sont pas terminées, on peut facilement en déduire que les offres commerciales ne seront sûrement pas proposées avant 2012. »

Est-ce que tous les appareils mobiles (téléphones, tablettes, ordinateurs portables…) vont être compatibles ?

« Non. Il faudra forcément acheter un appareil compatible avec cette norme. Tu as raison de ne pas parler uniquement de téléphone mobile car des modules 4G pourraient être intégrés à des tablettes ou ordinateurs portables (via une clé USB comme pour la 3G). D’ailleurs, certaines firmes ont déjà annoncé leurs projets d’appareils compatibles. Par exemple : le téléphone LG Optimus LTE ou encore le partenariat Archos et Wysips pour la création d’une tablette Smart 4G. »  

La 4G va être disponible partout en France ?

« Pour ses débuts, je pense que la 4G sera disponible uniquement dans les grandes villes. Elle sera ensuite proposée plus largement, mais pas sûr que 100% du territoire français soit couvert… »

Quels sont les avantages de la 4G ?

« Le principal avantage de la 4G, c’est de bénéficier d’un connexion Internet très haut débit mobile. On peut comparer le passage de la 3G à la 4G avec le passage du RTC (Bas-Débit) à l’ADSL. Des usages qui étaient incompatibles avec la première technologie deviennent possibles avec les débits offerts par la seconde.

De plus, la qualité du signal 4G sera plus fiable. Par exemple, chez moi, la 3G n’est pas disponible dans toutes les pièces. Quand je passe du salon à la cuisine, je perds le signal et me retrouve à utiliser un réseau moins performant (ex. : EDGE). Avec la 4G, je devrais logiquement conserver ma connexion partout dans ma maison !

Autre avantage de la 4G : des risques d’encombrements limités. Cela signifie qu’on ne subira plus de lenteur quand tout le monde téléchargera en même temps le dernier clip de Mat Pokora !

Enfin, je pense que cette norme va favoriser le développement d’applications déportées (ex. : un jeu qui se lance à distance, dans le « cloud », et qui n’utilise pas les ressources du terminal. Ce dernier sert uniquement à afficher le jeu.) et de tous les services « à la demande » telle que la VoD.

Et ses inconvénients ?

« Le premier inconvénient est, pour moi, économique : pour bénéficier de la 4G, il va falloir acheter un nouvel équipement et souscrire à un nouvel abonnement.
Second inconvénient : des risques de brouillages ponctuels de la TNT dus à l’utilisation d’une fréquence proche de cette dernière. »

Sources :
L’Expansion.com – Licences 4G : bonne ou mauvaise nouvelle pour la concurrence ?
Clubic.com : Brouillages TNT/4G : les opérateurs pourraient payer la facture
Dossier 4 G sur Tom’s Guide
La 4G sur Wikipedia

Partager : Facebook Twitter Plusone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>